PSJailbreak pour PS3 : On y réfléchira 2 fois

24 août 2010
C’est durant la semaine dernière qu’un certain engouement s’est découvert de la part de la communauté PS3 pour une société australienne nommée OzModChops, qui a réussi à fabriquer un petit modchip permettant de pirater le système de la PS3. Rapidement, des tests ont été effectués, et Sony riposte.
Le modchip, présenté sous la forme d’un petit dongle USB équipé de 2 voyants rouge et vert, est actuellement vendu par l’intermédiaire de plusieurs boutiques en lignes au prix tout de suite moins alléchant de 130€ pièce (soit un peu de la moitié du prix de la console, pour situer…). Cet appareil, comme un jailbreak de la PS3, permet de faire tourner des sauvegardes de jeux, soit de faire fonctionner n’importe quelle image de jeu située sur un périphérique de stockage externe ou même sur le disque dur interne de la PS3.
Testée par plusieurs sites spécialisés dans le domaine ainsi que par plusieurs boutiques en ligne de vente d’accessoires pour PS3, le produit se révèle être parfaitement fonctionnel et qui plus est d’une simplicité déconcertante. Des vidéos sur Youtube, des tests écrits, vous en trouverez à la pelle…
Le principe, on branche le dongle, console éteinte par l’interrupteur physique de derrière ou prise débranché, on allume ensuite la console et on appuie sur bouton eject. Il suffit ensuite d’insérer un CD de n’importe quel jeu original puis de sélectionner une image de jeu à lancer, que le programme du modchip sera automatiquement allé détecter. Une fois le jeu à lancer sélectionné, la console reboot et comme par magie à la place du jeu que l’on avait inséré on voit apparaitre une copie de jeu piratée.
Légal?
Pas sûr. Même si aux Etats-Unis la loi est quelque peu souple en ce qui concerne le jailbreak et la copie privée (le jailbreak d’iPhone est par exemple autorisé dans un certain cadre), la France n’est pas aussi clémente. La France autorise par exemple les linkers, petits systèmes sur carte mémoires qui permettent de faire fonctionner des jeux piratés sur une Nintendo DS par exemple, ce n’est que dans l’optique de faire fonctionner des logiciels ou certains homebrews, non pas des copies de jeux illégales.
Sony, qui n’a pas encore réagi officiellement, pourrait très facilement grâce à l’identifiant du gestionnaire de sauvegarde du dongle USB, repère si il est connecté et par la suite en bannir du PSN les possesseurs utilisant des copies de jeux piratées. Des chinois et des espagnols se sont déjà vantés d’avoir réussi à copier le procédé utilisé par PSJailbreak dans son modchip, on peut donc s’attendre à une flopée de produits identiques mais cette fois-ci pour des prix plus intéressants.
On se retrouve avec le même problème que la Xbox, dans laquelle on peut insérer une puce pour ensuite faire fonctionner des copies de jeux gravées, mais risquer le ban à vie du Xbox Live.



Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles HighTech et Numeriques les plus commentés

  • Windows 7 à télécharger légalement et gratuitement ! (96)
  • Clés Windows 7 (seven) (54)
  • Comment récupérer les données de son iPod, iPhone ? (35)
  • On a coupé MegaUpload ? (19)
  • un iPod offert pour 20 musiques achetées sur l'Apple Store ! (10)
  • Ecran LCD ou Ecran Plasma ? (9)
  • Lecteur MP3 / MP4 : quelle est la différence ? (9)
  • Windows 7 (Seven) RC en téléchargement ! (9)
  • L'iPhone : une manette de jeux pour iPad ? (9)
  • Office 2010 en téléchargement gratuit (8)
  • Articles High-Tech récents

  • X-Moove présente une nouvelle batterie multifonctions
  • Meyko, le nouvel objet connecté pour les enfants asthmatiques.
  • La curiosité est un vilain défaut : gare aux virus!
  • Une pieuvre de conférence design et nomade
  • D-Link propose un kit de démarrage CPL ultra-simple d'utilisation
  • Le nouvel écran qui allie confort et performances : l’AG271UG
  • Free Mobile : mais où est la limite ?
  • Free Mobile inclut le roaming toute l'année
  • Acheter sur internet en toute sécurité, comment ?
  • Free Mobile : à la conquête de l'Outre-Mer